D1 Mines
Home Up Mines address BK

 

 

 

Up
GUEST EDITO
INTRANET
CONTACT US

Download IE

[En construction]

 

Dans le cadre des manifestations organisées à travers la France la semaine passée par Handicap International, nous avons voulu faire une mise à jour de cette rubrique. Malheureusement, aujourd'hui,  le 1er Octobre 1998, il n'y a rien de nouveau à rapporter . Les Etats Unis, la Russie, la Chine, l'Irak et l'Iran, continuent à refuser de parapher le traité. Quand aux ratifications par des pays fabricants, nous pouvons au moins dire que le Gouvernement fut acculé par l'opinion publique de ratifier le traité, juste avant le 1er anniversaire de la mort de Lady Di.

Pendant ce temps, des gens continuent à être mutilés et à mourrir.

Néanmoins,  merci aux nombreux Gouvernements qui ont ratifié ce traité, même si dans l'absence des grandes puissances, cela reste symbolique.

Be carefull, this page is like a paddy field in Cambodia, it contains boobby traps; so attention where you put your mouse

Campagne contre les Mines Antipersonnel

05 décembre 1997

 

The Dog-Mine
Série PIQUET
Patvag 59
Patvag M3
Blocher

LES MINES BETES, un des buts du traité d'Ottawa est d'éliminer les mines bêtes. Nous avons sélectionné pour vous une ou deux qui sont non-seulement bêtes mais méchantes.

 

 

RUSSIE
The Dog-Mine

DESCRIPTION of the Dog-Mine

The dog mine consists of approximately 12 kg of TNT carried in two canvas pouches, one strapped on each side of a dog. The ignition device is a standard MUV pull fuze inserted in a 200-grammes block at TNT. This makeshift booster is connected to the two main charges by lengths of detonating cord. A spring-loaded wooden lever, projecting vertically above the initiating device, is connected to the pull pin on the MUV fuze. The pin is pulled when the dog crawls under the target. The entire assembly is contained in a harness which is attached to the dog.

Manufacturing County Former Soviet Union

Using County Former Soviet Union.

Attemps to export this "technique" to China and Vietnam failed for cultural reasons: dogs are a choice "gastronomique" delicacy in these countries. Hence it prooved impossible to train chinese and vietnamese troops to use dogs for minewafare.

Retour en haut

FRANCE
SAE ALSATEX    75009 Paris

Utilisation:
Mines antipersonnel fixes à déclenchement par pression ou par traction (PIQUET Mle 63) que l'on peut rendre détectables à volonté par l'adjonction d'un disque métallique.

Caractéristiques générales:
Mines et allumeurs comportent une enveloppe en matière plastique parfaitement étanche protégeant efficacement de l'humidité la charge explosive et les compositions d'allumage.
L'allumeur à pression de ces mines est équipé d'une coiffe amovible en matière rigide assurant la sécurité du transport, de manipulation et de pose.
Les versions "PIQUET" Mle 61(Ref.B) et "PIQUET" piégée Mle 63 (Ref.C) sont munies d'une griffe d'encrage. La mine "PIQUET" piégée Mle 63 (Ref.C) de forme et de dimension identique au Mle 61 (Ref.B) comporte un allumeur à traction intégré piégé anti-relevage, pour contrer les équipes de déminage.

Caractéristiques techniques:

MAPDV Mle 59 MAPDV Mle 59 Ref.A
Diamètre 62 mm
Haut avec allumeur 55 mm
Masse d'explosif 70 g
Masse totale 130 g
MAPDV Mle 61 MAPDV Mle 61 Ref.B
Diamètre 35 mm
Haut avec allumeur 270 mm
Masse d'explosif 57 g (TNT)
Masse totale 125 g
MAPDV Mle 63 MAPDV Mle 63 Ref.C
  Diamètre 35 mm
Haut avec allumeur 270 mm
Masse d'explosif 30 g
Masse totale 100 g

Performances:
Entraînement l'immobilisation du combattant par blessures graves.
Nota: ces mines existent en version fumigènes pour l'exercice.

Stade de développement:
Production en série

Note de la rédaction: Les données si-dessus tirées de la documentation de l'armée américaine ou française ne font peu de cas des sentiments de la génération actuelle des commerciaux et ingénieurs de la société ALSATEX. Les cadres seront très contents de ne plus recevoir des commandes pour les mines (développées par leurs ainés).
Ils nous signalent que leur catalogue de nouveautées foisonne de produits qui ne tuent pas. En effet ALSATEX est une grande spécialiste pour les grenades fumigènes d'exercices et les grenades lacrymogènes pour la Gendarmerie.

SUISSE

La Suisse est un des plus grand producteurs et utilisateurs de mines dans le Monde. Le Département Militaire Fédéral qui chapeaute les 600 000 militaires Suisses à déclaré que quelque 10 millions de mines sont soit enterrées dans la pays ou stockées dans les magasins de l'armée Suisse. Les mines Suisses sont un produit de qualité; elles peuvent êtres enterrées pendant 50 ans, et exploser sans problèmes. De telles performances garantissent un succès à l'étranger. Les organisations de déminage les connaissent bien car les mines Suisses, on les trouve sur la plupart des champs de batailles du Monde, particulièrement au Moyen-Orient (Irak, Iran, Egypte), même en Afghanistan dans les mains des fameux étudiants des séminaires Islamistes Pakistanais qui ont réussi à occuper les deux tiers de l'Afghanistan.
Parmi les meilleurs mines Suisses, nous trouvons les produits de la société PATVAG.

PATVAG 59

 

DESCRIPTION

The Swiss PATVAG 59 Is a small lightweight plastic antipersonnel mine. The mine consists of a yellow removable shipping/caution cover, weatherproof cover mine budy firing mechanism and explosive charge. A variable-thickness glass plate used to adjust the amount of pressure required for mine initiation, is contained within the mine pressure plate and the striker., During shipping an inert white detonator well plug safely locks the striker out of line with the detonator well- During arming, this safety plug's replaced by a rod plug containing the detonator. Pressure applied to the mine forces the striker to break the glass plate impinging on the detonator. Components of this mine were manufactured in former west Germany and shipped to Switzerland for assembly and explosive filling.

Manufacturing Country Switzerland
Using Country Switzerland. Egypt, Portugal
 

Retour en haut

PATVAG M3

DESCRIPTION

The Model M3 is a small plastic antipersonnel mine manufactured by the fimn PATVAG AG of Switzerland. The mine may be buried or surface emplaced. A 15 Kg pressure on

the mine case forces the striker to impringe on the detonator, initiating firing of

the mine. For safe storage a white shipping plug in the detonator well doubles as a satey, preventing striker movement.

Manufacturing Country Switzerland
Using Country ...................................
Note de la rédaction: Le Département de la Défense Américain n'a pas voulu entrer, dans des documents non classés "top secret", dans la discussion sur l'utilisateurs de cette mine qui se retrouvent presque partout dans le monde. En effet, il est impossible de savoir qu'elles sont les exportations légitimes et qu'elles sont les exportations faites par des trafiquants de tous poils. Le PATVAG exporte aussi légalement des percuteurs explosifs pour amorcer les coussins d'air de sécurité (air-bags) pour les voitures. Ces percuteurs, selon les autorités militaires Suisses, sont semblables à ceux des mines antipersonnel et auraient pu êtres détournés par tromperie de la part des fabricants de mines antipersonnel Italiens et Yougoslaves. Les entreprises de déminage anglo-saxonnes, ont récupéré en Irak ou au Mozambique des mines Italiennes ou Yougoslaves contenant des percuteurs PATVAG.
Les fabricants d'automobiles anglo-saxons prétendent que ces percuteurs seraient inadaptés aux "air-bags" d'automobiles et ne peuvent êtres utilisés que dans les mines antipersonnel.
Les juges d'instruction Italiens qui disposent d'une mine de documents saisis chez les fabricants de mines Italiennes, prétendent que le PATVAG fut un complice parfaitement consentant dans ce trafic d'armes.
Mais nous notons que le propriétaire de PATVAG, Mr Christophe BLOCHER, est très controversé en Suisse et à l'étranger, et est même parvenu à symboliser à l'étranger, par raison des reportages de ses discours publics, l'antisémitisme et la xénophobie des Suisses. Donc certains se posent des questions si Mr BLOCHER n'est pas victime de règlements de comptes.
Retour en haut

BLOCHER

PATVAG AG, est une partie du groupe EMS-CHEMIE AG contrôlé par le docteur Christophe BLOCHER
Le groupe EMS-CHEMIE est constitué d'une douzaine de sociétés en Suisse, en Allemagne et en Autriche (parmi ces sociétés on note, "EMS-PATVAG AG" , "PATVAG KRAFTWERKE" et le "SCHWEIZ SPRENGSTOFF FABRIK" (fabricant d'explosifs militaires et civils). Mr BLOCHER tient dans le groupe des actions valant 1 milliard de francs Suisses. Il contrôle 61% des voix du capital.
Mr BLOCHER fut autrefois directeur de "l'Union des Banques Suisses et Von Roll AG". Chacun de ces postes d'administrateurs lui ont amené des déboires. La société Von Roll à amené l'embarras. (Von Roll fut condamné l'an passé pour trafic avec l'Irak d'armes de destruction massive ). L'amitié de Mr BLOCHER avec Mr EBNER, un "boursicoteur" (raider), la valu officiellement d'être évincé du conseil d'Administration du Conseil des Banques Suisses (des membres du de l'administration de l'Union des Banques Suisses prétendent en privé que la véritable raison pour son éviction du Conseil d'Administration de l'UBS furent ses prises de position anti-américains et anti-juifs).
Naturellement d'autres nous disent que l'UBS a besoin d'une "brebis galeuse" parce que l' UBS est au centre des accusations de recel par les banques suisses de l'or des Juifs pillé pendant la deuxième guerre mondiale. Quand à Mr BLOCHER ses déclarations ne sont pas ouvertement anti-sémites et se limitent à "c'est pas le contribuable Suisse qui doit compenser les Juifs".
Mr BLOCHER est beaucoup plus net contre l'adhésion de la Suisse ou la CEE. Pour lui l'Europe est l'origine de tous les malheurs de la Suisse actuelle ou futur. Une commission d'enquête du parlement européen a pris un malin plaisir de démontrer que Mr BLOCHER reçoit plusieurs millions "d'Euros lourds" de cette Europe "qu'il vomit tant". De nouveau nous ne prenons pas positions sur ces querelles.
Mr Christoph BLOCHER 57 Ans
wpe2.jpg (6840 octets)
Mr BLOCHER est un passionné de l'Internet, il a un important site:

http://www.blocher.ch

Retour en haut
Up Next
Copyright © 1997 InterComService. Tous droits réservés.
Révision : 01-11-1997.
Les informations contenues dans ce document pourront faire l’objet de modifications sans préavis.

Site développé pour IE 4.0 ©InterComService 1997 All rights reserved
  Dernière modification : 15 July 1999